DEJING KONG

Les métros font la navette vers les différentes dimensions de l’espace. La superposition des images brise la représentation inhérente à l’objet dans l’espace. Elle décompose l’espace de l’objet. La ligne noire et blanche du métro traverse toute la structure spatiale, ajoutant à cette occasion une touche importante de romanesque. 

Passage, installation, 2019