CONFÉRENCES

En lien avec l’actualité artistique et les projets pédagogiques la programmation culturelle de l’ESADHaR est co-construite à partir des propositions des professeurs et des étudiant.e.s. Favorisant les rencontres et les échanges elle se déploie dans et hors-les-murs de l’ESADHaR, sur les deux campus et/ou en partenariat avec les institutions artistiques, culturelles locales, nationales et/ou internationales.

Découvrez les prochains rendez-vous !

>>> SUR LE CAMPUS DU HAVRE

TALKS !
Un cycle de conférences qui permet à la fois de rencontrer des acteurs et actrices du monde de l’art, d’échanger sur des pratiques artistiques et des usages et de soutenir la professionnalisation de nos étudiant.e.s et alumni. Ce temps d’échange propose des discussions participatives, ouvertes à tous.tes. le mercredi à 18h à l’ESADHaR et/ou chez nos complices !! Regardez bien le lieu et pensez à réserver !
Accès libre et gratuit - Nombre limité de place - Réservation : marine.leplant@esadhar.fr  ou au 02 35 53 30 31

Télécharger le communiqué de presse.

Nos partenaires
La Ville du Havre - promotion des arts vivants et contemporain
Le Volcan, Scène nationale du Havre,
Le Point du Jour, centre d’art éditeur.
TALKS ! est co-construit en lien avec la pédagogie de l’ESADHaR et Studio-pro (enseignant Gilles Acézat), un cycle d’ateliers/rencontres qui permet avec un intervenant.e spécialisé.e d’approfondir un champ particulier lié à la professionnalisation.TALK reçoit le soutien du ministère de la Culture dans le cadre de Rrose Selavy, programme de professionnalisation et d’insertion professionnelle à l’ESADHaR.

11 octobre, 18h à l’ESADHaR
Intervenante : Julie Crenn, historienne de l’art, critique d’art (AICA) et commissaire d’exposition indépendante.
Fibres politiques : Une conférence à propos des pratiques textiles contemporaines. Cette rencontreest proposée dans le cadre du cycle de conférences « Penser l’intersectionnalité dans l’histoireet l’actualité de l’art. »

18 octobre, 17h30 au FITZ
Intervenant : Harmen Liemburg, designer graphic, sérigraphe et enseignant présentera son travail.
Une conférence proposée dans le cadre du workshop CMYRGBliss organisé à l’ESADHaR par l’artiste et le pôle édition. Le Fitz est le café du Volcan, situé 8, place Niemeyer, 76600. L’entrée se fait par la rue de Paris.

9 novembre 2023, 18h à l’ESADHaR
Intervenants : M/M (Paris).
À l’occasion de leur exposition 6M/M24 présentée à la Galerie 65 de l’ESADHaR, le duo d’artistes et designers, fondé en 1992 par Michael Amzalag et Mathias Augustyniak, présenteront leurs recherches, leurs complices et leurs inspirations. Depuis 1992, M/M (Paris) ont développé de nombreuses collaborations dans les domaines de la musique, de la mode, de l’art, du théâtre, de la presse, de l’architecture, du design… avant de créer leur propre maison d’édition en 2010.

22 novembre, 18h à l’ESADHaR
Intervenants : Jean-Christophe Arcos et Gaspard Le Guen.
Jean Christophe Arcos est critique d’art et commissaire d’exposition indépendant (membre de l’AICA et de CEA). Cette conférence propose une discussion autour du travail de Gaspard Le Guen, artiste et ancien étudiant de l’ESADHaR. Elle est organisée avec la complicité de Yann Owens, sérigraphe, éditeur et enseignant à l’ESADHaR et Béatrice Didier, co-directrice du Point du Jour, centre d’art éditeur.

29 novembre, 18h à l’ESADHaR
Intervenants : François Aubart et Vincent Pécoil.
À l’occasion de l’exposition « Images » présentée au Point du jour, centre d’art éditeur, François Aubart et Vincent Pécoil, sur le mode de la discussion, mettent en perspective la fascination qu’ont pu avoir les artistes étatsuniens de la « Pictures Generation » autour des années 80, pour la représentation et la manipulation d’images issues des médias de masse. François Aubart a récemment publié aux presses
du réel l’ouvrage « L’attitude de la Pictures Generation, excès, passion et manipulation » . Cette conférence est proposée dans le cadre d’un partenariat avec le Point du jour, centre d’art éditeur.

13 décembre, 18hà l’ESADHaR
Intervenante : Julie Crenn
« Frida Kalho - La chair ouverte » est une conférence proposée dans le cadre du cycle de conférences
« Penser l’intersectionnalité dans l’histoire et l’actualité de l’art ».

10 janvier, 18h à l’ESADHaR - REPORTÉE à une date ultérieure
Intervenante : Julie Crenn
« Autoportraits au féminin » est une conférence proposée dans le cadre du cycle de conférences « Penser l’intersectionnalité dans l’histoire et l’actualité de l’art. »

17 janvier, 18h à l’ESADHaR
Intervenant : Max Ducos, illustrateur, dans le cadre du festival le goût des autres
Modératrice : Cécilia Le Metayer (responsable de l'accueil jeunesse à la bibliothèque Niemeyer et médiatrice culturelle)

20 mars, 18h à l’ESADHaR
Intervenante : Julie Crenn

« Un corps commun - expositions écoféministes » est une conférence proposée dans le cadre du cycle de conférences « Penser l’intersectionnalité dans l’histoire et l’actualité de l’art. »

03 avril, 18h à l’ESADHaR
Intervenant : Maxence Riflet
Modérateurs : Le Point du Jour, Centre d’art éditeur
Présentation du projet Nos prisons qui rend compte, à travers un montage de textes et d’images, du travail mené durant trois ans par Maxence Rifflet avec des détenus de sept prisons françaises. Il est ponctué de documents anonymes et d’œuvres artistiques concernant les prisons, rassemblés par l’auteur au fil de cette recherche.

10 avril, 17h30 au Fort de Tourneville
Intervenants : Silvia Doré, Présidente de l’Alliance France Design (AFD), modérateur Gilles Acézat, graphiste et enseignant à l’ESADHaR
Comment mieux former les jeunes designers aux enjeux éthiques du métier et mieux comprendre l’écosystème du design ? Une conférence proposée dans le cadre du développement de l’incubateur du Fort de Tourneville, et de Studio Pro ESADHaR (cycle d’ateliers/rencontres qui permet, avec un.e intervenant.e spécialisé.e, d’approfondir un champ particulier lié à la professionnalisation)

>>> SUR LE CAMPUS DE ROUEN

>> Cycle de conference Ecoute l’artiste, programme 2023-2024 

En partenariat avec le Musée des Beaux-Arts de Rouen, RRouen et l’ESADHaR, les conférences ont lieux à l’auditorium du Musée des Beaux-Art.Elles sont modérées par Tania Vladova professeur d'esthétique du campus de Rouen.
Les conférences sont filmées et archivées, par la suite, sur le site de RRouen. Musée des Beaux-Art de Rouen,  Esplanade Marcel Duchamp, entrée, rue Lecanuet, Accès libre.

Télécharger le programme.

5 octobre - 17h30Élodie Boyer 

Élodie Boyer crée en 2011 une maison d’édition en guise de fondation. Les Éditions Non Standard publient les ouvrages précis et précieux pour cultiver le plaisir de lire des livres imprimés. Elle est invitée au festival Microphasme qui aura lieu du 29 septembre au 1er octobre à Rouen et dont l'exposition MAKING BOOKS TOGETHER durera jusqu'au 15 octobre 2023, à la Maison de l'Architecture 

 

26 octobre - 17h30 : Professeur Bernard Devauchelle 

Conférence de Bernard Devauchelle, suite au workshop « Faire Faces : aux croisements de  la chirurgie esthétique et de l’art contemporain ».

Bernard Devauchelle est un médecin, membre associé de l’Académie nationale de chirurgie. Longtemps chef du service de chirurgie maxillofaciale du CHU d’Amiens, en 2022 il a initié avec son équipe, à la suite de la première greffe du visage, l’Institut Faire Faces. L’Institut, consacré principalement à la formation et à la recherche, travaille en collaboration avec SimUSanté©, le pôle d’excellence dans le domaine de la pédagogie active et de la simulation en santé basé à Amiens.

9 novembre - 17h30 : Présentation des Editions du Labo Voir

Avec la participation des professeurs et étudiants, Gilles Acézat, Colette Hyvrard, Camille Lesueur, Tom Philippine, auteurs de la publication.

23 novembre - 17h30 : Roy Köhnke 

Dans le travail de Roy Köhnke, les sculptures, dessins, textes ou images s’articulent les unes aux autres, comme des os bien ajustés, pour composer l’idée d’un autre monde, dont les formes étranges appartiennent à des temps troubles. Leur incertitude tient à leur nature paradoxale. Irrémédiablement présentes, elles sont matériellement et physiquement là, faites d’argile, de plâtre, de métal ou de fibres, matériaux tout ce qu’il y a de plus real. Mais elles sont aussi des spéculations : elles pourraient représenter les restes biomorphiques de machines agricoles devenues obsolètes, ou tout aussi bien les prototypes d’organismes technologiques, qui n’ont pas encore ni déjà eu lieu, hybrides d’insectes, dont elles ont les carapaces lisses et symétriques ou l’architecture complexe de circuits dédiés, et d’engins aux mécanismes bricolés de câble Ethernet et de tubes en latex. (…) La densité de leur matière solide est ouverte : traversée de part en part par des canaux – tuyaux, ficelles, tubes, barres – prêts à se plugger, à se nouer, à échanger et interagir.

La conférence fait suite à l'exposition de l'atiste au SHED. Le SHED - site Gresland, 12 rue de l'abbaye, ND de Bondeville, ​Exposition du 17 septembre au 12 novembre 2023

 

18 janvier - 17h30Morgane Baffier, Conférence sur les conférences

Morgane Baffier (née en 1997) est diplômée de l'École nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy. Face au public et dos à un écran de projection, assise à son bureau et éclairée par la lumière d’un rétroprojecteur, Morgane Baffier a tout de la parfaite conférencière. Mais là où les apparences sont trompeuses, la teneur performative et artistique de ses interventions est, elle, sans équivoque.

25 janvier - 17h30Joan Ayrton

Joan Ayrton, artiste et chercheuse anglo-suisse résidant à Paris, appréhende son travail par le prisme du paysage, de ses constructions historiques et bouleversements contemporains. Les mediums employés – principalement la peinture, la photographie, le film – sont constitutifs d’une réflexion autour de l’image, de son apparition, sa fabrication, son installation dans un espace.

La conférence fait suite à l'exposition du 23 septembre au 16 décembre à la Maison des artsAllée des Arcades, Grand Quevilly

Le 1er février - 17h30Valérie Belin

Auteure d'une oeuvre aussi imposante que fascinante, la photographe Valérie Belin explore depuis ses débuts la notion de métamorphose, et le lien entre les objets et les êtres.

La conférence fait suite à l'exposition à venir au Centre photographique Rouen Normandie, 15 rue de la Chaîne, Rouen

Le 8 février  - 17h30, Marc Hamandjan

L’ESADHaR invite l’artiste Marc Hamandjian en lien avec sa récente exposition « Quitter la Terre? » à la Maison des arts d’Evreux, le jeudi 8 février à 17h30 à l’auditorium du Musée des Beaux-Arts de Rouen.
 
Intéressé au départ par des constructions sculpturales faisant référence à l’habitat, Marc Hamandjian passe progressivement de l’installation à une sorte de fiction spatiale fondée sur le postulat d’exploration. La construction de son univers fictif rejette néanmoins une immersion visuelle d’anticipation, lui préférant une certaine distance génératrice d’humour et d’ironie. « La dislocation conceptuelle », chère à Philip K. Dick, celle qui provoque « un trouble de reconnaissance » chez le récepteur d’une fiction (lecteur ou spectateur), s’appuie dans les œuvres de l’artiste sur des stratégies de confusion entre les références ainsi que sur la récupération d’éléments inhabituels et incongrus : une 4L convertie en module d’exploration pour « extraterrestres » et dotée d’un système de communication et de traitement de l’image, une Golf intégrée dans un assemblage technologique censé la propulser hors du champ gravitationnel ou une Vespa munie de réacteurs susceptible d’aider les individus à s’extraire de l’attraction terrestre au moyen d’une rampe de lancement spécialement conçue à cet effet.

 

14 mars - 17h30 : Jean-Vincent Simonet

Jean-Vincent Simonet est diplômé de l’ECAL en 2014. Il partage sa vie entre Zurich et Paris. Avec leurs couleurs hallucinées, leurs formes liquides et leurs contours mouvants, les clichés de ce jeune Français adoptent une apparence résolument picturale : les architectures urbaines s’y dissolvent dans les ciels fantasmagoriques éclairés par les lumières de la ville, les pétales des fleurs figées par l’appareil deviennent des taches liquides dégoulinant les unes sur les autres, les corps dénudés s’approchent davantage du cyborg ou de la poupée que de l’humain avec leurs reflets et leurs tonalités surnaturels, tandis que les machines industrielles se voient presque réduites à l’abstraction par leurs composantes brouillées et contrastées.

Jean-Vincent Simonet a exposé dans des institutions et des galeries renommées telles que le Centre de la photographie Genève, le Fotomuseum Winterthur, le Cabaret Voltaire Zürich, la Villa Noailles Hyères, le FOAM Amsterdam, la galerie Webber Londres, la Fondazione Vico Magistretti Milan, le Musée des Beaux-Arts Le Locle, etc. Ses œuvres figurent dans diverses collections privées et publiques telles que la Vontobel Art Collection, le FOAM Amsterdam, le LUMA ou la Poste Suisse.

28 mars - 17h30Francis Baudevin

Diplômé de l’École supérieure d’arts visuels de Genève en 1991, Francis Baudevin développe un travail pictural de réappropriation des motifs du design industriel. Depuis le milieu des années 1980, Baudevin réalise des peintures à partir de compositions trouvées dans l’univers des emballages − pharmaceutiques ou alimentaires −, des logos, des enseignes ou des couvertures de disques.

 >> Conférence L'AILLEURS ICI

Cycle de conférences en partenariat avec le centre culturel André Malraux

1.12.2023 - 18h : Chuu Wai

L'artiste birmane en résidence à l'ESADHaR présentera son travail.

La pratique artistique de Chuu Wai se concentre sur l'autonomisation féminine. Son travail est marqué par un engagement féministe affirmé, traitant notamment du harcèlement sexuel. Lorsque survient le coup d'État militaire de 2021 dans son pays, elle lance le mouvement Write for Right qui encourage les citoyens à manifester publiquement par l'écrit et le dessin, ce qui la contraindra à s’exiler en France, où elle poursuit ses performances et son engagement.

Ses prises de position affirmées et son engagement lui ont valu d'être reconnue sur la scène artistique du Myanmar et son œuvre a reçu de nombreuses distinctions internationales.

Dossier de Presse.pdf

20.02.2024 - 18h : Bocar Niang

Bocar Niang est né dans une famille de griots à Tambacounda au Sénégal. Performeur, écrivain, vidéaste et musicien, il obtient un master en arts et cultures à l’Université Cheik Anta Diop de Dakar, puis à l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy. Il développe actuellement une thèse de recherche et création artistique au sein du programme doctoral RADIAN.

Son travail pluridisciplinaire mêle oralité, installation, écriture, sculpture, film, vidéo et musique. Il a été présenté, entre autres, au Centre Pompidou, Palais de Tokyo, Fondation Ricard, Biennale de Dakar, Biennale de Cenon, Ygrec-Ensapc, Laboratoires d’Aubervillers et au Musée Théodore Monod de Dakar.

20.03.2024 - 18h : Euridice Zaituna Kala

Euridice Zaituna Kala est une artiste mozam­bi­caine basée à Paris. Son tra­vail artis­ti­que s’inté­resse aux méta­mor­pho­ses cultu­rel­les et his­to­ri­ques, à ses mani­pu­la­tions et ses adap­ta­tions. L’artiste cher­che à mettre en lumière la mul­ti­pli­cité des pério­des his­to­ri­ques et des rela­tions socia­les depuis une pers­pec­tive du conti­nent afri­cain qui est au coeur de ses réflexions. Ces récits se dérou­lent dans les espa­ces de départ, de ren­contres sous la forme d’ins­tal­la­tions, de per­for­man­ces, d’images et de livres.

Cente culturel André-Malraux, rue André Couperin, 76000 Rouen