WORKSHOPS JANVIER 2016

TELECHARGEZ LE PROGRAMME

---------------------------------------

TU ME FAIS RÊVER

  • Proposé par Jason KARAINDROS et Jean-Claude CARPENTIER
  • Projet collectif. Réaliser une vidéo en prenant comme scénario le rêve d'un de vos camarades.L'ensemble des vidéos sera montépar la suite afin de créer une fiction onirique collective.Vous devez travailler en binôme voir plus. La durée de chaque vidéo est libre.

---------------------------------------

IN 8 EDITIONS (Partie 1)

  • Proposé par Éric HELLUIN
  • Cet atelier consiste à faire parcourir aux étudiants toutes les étapes pour la réalisation d'un livre, de l'élaboration du projet jusqu'au façonnage en passant par l'impression et par la reliure. Ce parcours les conduira collégialement à réaliser un livre à huit. Chacun travaillera sur un cahier de 16 pages (14,85 x 10,5cm), les 8 cahiers reliés produiront un livre de 128 pages, imprimé en 8 exemplaires. A l'issue de la semaine chaque étudiant partira donc avec un livre composé de son travail et de celui des autres.

---------------------------------------

L’EAU ET LES RÊVES

  • Proposé par François LASGI
  • L’eau est porteuse d’aspects différents de consciences, tout en étant une espérance planétaire. Doit-on parler des artistes de l’eau ? ou bien de l’eau des artistes ?
    Quel que soit le point de vue que l’on considère,il se dégage une synergie de pensées oeuvrant à une réflexion consensuelle et paradigmatique. Cette recherche propose une nouvelle lecture de l’interaction de l’élément naturel avec la place qu’il occupe dans l’art contemporain ; comment l’eau dans l’art contemporain devient, grâce à sa puissance évocatrice, l’Eau de l’Art, une source inépuisable d’adaptabilité transculturelle qui se fait l’écho d’une nécessaire métamorphose. L’eau est devenue un médium parmi tant d’autres. L'eau, matière naturelle par excellence, se retrouve utilisée indifféremment par un peu tous les courants artistiques actuels notamment dans des vidéos, des performances, des sculptures, en architecture ou dans des expériences à la frontière de l’art et des sciences cognitives. On peut examiner trois aspects de la culture de l'eau : en tant que vecteur à la fois d'une culture enracinée, et d'une éthique de l'Universel commun, la force symbolique de l'eau dans l'histoire de l’art, et l'actualité écologique, scientifique et psychologique. L’eau couvre tous les champs du possible, et rend accessible les moindres recoins de la pensée, aussi bien la part d’ombre que la lumière de la psychéhumaine. Elle accompagne et interagit sur les non dits des sociétés, car elle contient leurs savoirs ; elle est la matrice de leur philosophie, leur sociabilité, leur géographie (compréhension de l’espace et des milieux de vie), leur communication, leur histoire, leur langage. L’Eau de l’Art dynamise ainsi une esthétique écosophique en puisant dans la poésie du temps.(Extrait d'un texte de Patrick Marty)

---------------------------------------

MEMORIES

  • Proposé par Dominique DE BEIR et Tania VLADOVA
  • L'objet de pensée s'expose.Concevoir une exposition modulable et itinérante: un mobil-meuble.Blogue de pensée: création d'un blogue sur les mémoiresdeDNAP et DNSEP.

---------------------------------------

ACCROCHAGE

  • Proposé par Philippe INEMER et Matthieu LECOUTEY
  • Description et objectifs : L’objet de ce workshop technique est d’autonomiser les étudiants dans l’accrochage de leurs travaux (évaluation, contextualisation, diplôme).
    Une présentation des supports et des outils adéquats pour accrocher au mur et au plafond, de façon sûre et précise, sera suivie d’exercices pratiques menés par les étudiants en petits  groupes de quatre. La trousse à outil sera absolument nécessaire pour suivre ce workshop obligatoire.

---------------------------------------

FRAGMENT D’ESPACE OU ESPACE DESSINE DANS L’ESPACE PHOTOGRAPHIQUE

  • Proposé par Michel DELAUNAY
  • Prise de conscience de la nécessité du point de vue unique sans exclure pour autant que cette perception ne soit qu’une possibilité parmi une infinité de point de vue. Ce point de vue impose un ordre et met en évidence le pouvoir du code spatial adopté. Ce code spatial est un ordre, qui comme tout ordre est arbitraire, puisque le point de vue centré de l’espace mesuré est sous la dépendance des illusions optiques du regard qui ramène tout à soi.

---------------------------------------

RELIURE

  • Proposé par Hélène Pitassi (et Yann Owens)
  • Objectifs : préparer et finaliser les corpus et les mémoires. Concevoir un book en vue d’un stage ou d’unemploi. Réalisation de belles éditions.

---------------------------------------

CONVERSATION PIÈCE

  • Proposé par Rozenn LANCHEC
  • Chacun devra réaliser une scène présentant des étudiants de l'école, deux au moins, en train de se parler,ou du moins d'être ensemble. Par le medium de votre choix (illustration, photo, etc.), vous tenterez de rendre la scène la plus vivante et naturelle possible, en vous interrogeant sur le type de relation ou de communication perceptible. Une composition de l'ensemble de vos travaux constituera un portrait géant des étudiants de l'école.

---------------------------------------

DÉLIVRER DES LIVRETS

  • Proposé par Danièle GUTMANN et Gilles ACEZAT
  • Dans le cadre de la manifestation Art Sequana. Défaire la peinture" qui se déroulera début février, il s’agira d’élaborer une réflexion autour de la médiation de 3 expositions au Havre : à la galerie 65, au Portique et à la Forme. L’objectif de ce workshop est de réaliser, en amont de ces expositions, un ensemble d’outils de médiation culturelle à destination des publics.
    Ces outils qu'ils soient pédagogiques ou ludiques devront trouver leur cohérence au sein d’un principe de collection éditoriale. Un principe qui pourra être adopté pour l'ensemble des futurs supports de médiation au sein de l'ESADHaR. Nous profiterons de l’intervention de Stéphanie AIRAUD, responsable des publics et de l'action culturelle au sein du MAC/VAL qui nous accueillera le 27 novembre pour une visite du musée à Vitry-sur-Seine et qui viendra au Havre le 14 décembre et le 20 janvier nous faire profiter de son expertise dans l’élaboration de ses outils.

---------------------------------------

TRAVELLERS’ TALES

  • Proposé par Carol PORCHERON
  • L’utilité de l’anglais pour voyager dans le monde est indiscutable.
    Venez discuter quand même et pratiquer votre anglais pendant ce workshop où vous aurez la possibilité de donner une forme plastique à vos voyages déjà effectués et/ou mettre sur pied vos projets de voyage à venir.

---------------------------------------

COMMUNS

  • Proposé par Jean-Noël LAFARGUE et Apolline BRECHOTTEAU
  • Ce workshop sera consacré à l'enrichissement de projets libres tels que :
    -l'encyclopédie Wikipédia
    -la médiathèque Wikimedia Commons
    -le dictionnaire Wiktionnaire
    -la bibliothèque Wikisource
    -la plateforme de design flatshape
    -etc.
    Selon leurs envies, les étudiants participeront par l'image (notamment la photographie), le son, l'animation, etc. L'exercice est complexe, puisqu'il s'agit de faire don à la communauté de son temps et de son talent, mais constitue une bonne école d'exigence et de sérieux.
    Ce workshop sera aussi l'occasion pour une sensibilisation aux questions de droit d'auteur, de domaine public et de licences libres.

---------------------------------------

MASQUES

  • Proposé par Raphaël BASTIDE
  • Chaque étudiant seul ou en binôme devra concevoir et produire un ou plusieurs masques.
    Un travail photographique ainsi qu’une publication documentera cette production et la rendra accessible au public, notamment pour les journées portes ouvertes.
    Aucune société humaine n’a ignoré le masque et celui-ci surgit dès le moment où l’homme accède à l’état de culture. De la Grèce antique à l’Amérique ancienne en passant par l’Asie et l’Océanie, les masques ont symbolisé les dieux, incarné la beauté et l’effroi, exprimé l’immanence et l’illusion mais aussi le calme, l’ordre et la sérénité. Il en fut ainsi des Gorgones dont parle Hésiode, des masques d’initiation du Péloponnèse, des masques bugaku et nô du Japon, des masques barong de Java, des masques des Eskirno et des Indiens d’Amérique du Nord, des masques des Papou Orokolo de la Nouvelle-Guinée.
    L’atelier se concentrera sur ce que peut être le masque de notre société contemporaine, entre tradition et modernité, objet de travestissement, accessoire de mode, symbole politique, pouvant dissimuler et réaffirmer et revendiquer l’identité.

---------------------------------------

APPRENDRE À PARLER À UNE PIERRE OU À LA RECHERCHE DU GALET JADE

  • Proposé par Lorence DROCOURT
  • Première partie :
    Travail d’atelier
    Imaginer et fabriquer de faux galets vraiment bavards
    Deuxième partie :
    Installations des pièces in situ sur le rivage + photographies + édition

---------------------------------------

LA MATÉRIALITÉ DU VIRTUEL

  • Proposé par Heiko HANSEN
  • Comme le dit Bruno Latour : “On est passé du virtuel au matériel, et pas du matériel au virtuel” Les formes virtuelles ont une vraie matérialité ! Dans ce workshop les étudient(e)s devront littéralement appliquer cette hypothèse. Après la création d'une forme virtuelle en 3D cette forme devrait être fabriquée en volume dans l'atelier du Fablab au campus du Havre.

---------------------------------------

PREPARING JPO 2016

  • Proposé par Yann OWENS
  • Dans la perspective des portes ouvertes début février, il sera question de mettre en place une signalétique éphémère, de produire des tabliers ou des blouses pour les médiateurs, de repenser le panneau d’affichage à l’entrée du campus du Havre, d’organiser la scénographie de 2 salles éditions et affiches, de produire des objets dérivés.

---------------------------------------

BOTS

  • Proposé par Bachir SOUSSI-CHIADMI et Bruno AFFAGARD
  • Objectif : Construire des bots / ballbot, drawbot, singbot, sockerbot, dancebot, dreambot, grosbot, rawbot,flybot, tribot, etc

---------------------------------------

BLOCS...

  • INTERVENTION DANS L’ESPACE PUBLIC Proposé par Guy LEMONNIER
  • Dans l'enceinte du parc de 80 hectares du centre hospitalier du Rouvray sont placés 12 blocs de béton de 40 x 40 cm et des hauteurs variables allant de 40 à 120 cm.
    Ces éléments verticaux sont disséminés pour moitié dans un environnement végétalisé et pour moitié dans un espace de circulation entre des bâtiments. Tous ces éléments sont en extérieur et définissent un parcours. Sur ce parcours, chacun pourra choisir un ou plusieurs blocs pour y réaliser performances, sculptures, vidéo, photographies, constructions etc...
    Ces blocs sont en extérieur, mais un espace chauffé est mis à votre disposition à proximité de ces éléments (pavillon marronnier/tilleul) pendant la durée du workshop.
    Pour beaucoup, votre première exposition/intervention dans l'espace public, un événement à construire ensemble !
  • EN DETAIL

---------------------------------------

CAHIER DES CHARGES

  • Proposé par Miguel-Angel MOLINA, Isabelle LE MINH et Patricia DUFLO
  • Dans le cadre d'un partenariat avec le CHU de Rouen, ce workshop constitue un premier pas vers la réalisation d'un projet artistique pérenne dans la salle d'attente du pavillon des urgences pédiatriques du CHU de Rouen.
    Travailler à partir d'un lieu donné et avec un cahier des charges précis évoque la difficulté de la création sous la contrainte.
    À partir de l'analyse collective du cahier des charges, nous allons travailler en équipes de deux ou trois étudiants et traverser ensemble les étapes de repérage, de dessins de recherche, de photomontage et de réalisation de maquettes.
    Le travail se poursuivra par la mise en place d’un nouveau module baptisé "Cahier des charges" et qui débutera au deuxième semestre de cette année (créneau envisagé : les lundis aprèsmidis). Les pré-projets seront ensuite présentés à une commission composée de membres du CHU (service culturel, chef de services, infirmières, etc.) réunie à cet effet. La sélection finale interviendra en décembre 2016, avec la réalisation du projet lauréat au printemps 2017. Le service culturel du CHU de Rouen, à travers un appel à mécénat, s'engage à produire le projet retenu. Enjeux pour les étudiants: Être mis en situation professionnelle de réponse à une commande artistique, de la conception à la réalisation, en intégrant les contraintes administratives (élaboration d'un dossier de présentation du projet), techniques (hygiène, choix de matériaux répondant aux normes de sécurités, etc.), humaines et financières.

---------------------------------------

FABRIQUER UNE GROTTE

  • Proposé par Stéphanie SOLINAS
  • Dans le cadre de l'exposition proposée par le Centre photographique - Pôle Image Haute-Normandie, Grégoire Alexandre, photographe d'origine rouennaise et œuvrant dans le champ de l'image de presse, de mode et de publicité investit deux lieux d'exposition : le Centre photographique, rue de la Chaîne (du 20 novembre au 27 février) et Rouen, situé au 180 rue Martainville (du 29 janvier au 27 février).
    Si dans le premier lieu est exposé une large sélection de ses clichés réalisés en studio, le deuxième verra le déploiement d'une collaboration avec le décorateur Jean-Michel Bertin, prenant la forme d'une installation inédite. C'est dans le contexte de cette deuxième exposition que le workshop prendra place.
    Il s'agira, lors des journées du 25, 26, 27 et 28 janvier, de travailler à l'élaboration de l'installation, en l'occurrence une grotte. Chacun, au sein de cet espace, aura liberté de façonner, à l'aide de matériaux divers, et en association avec Grégoire Alexandre et Jean-Michel Bertin, son territoire, en gardant pour horizon la conception d'un espace tout-à-la-fois protéiforme et unique. Il est donc question d'un processus où l'individuel rejoint le collectif. Le workshop sera l'occasion de découvrir le processus de création du photographe, l'articulation d'un dialogue avec un décorateur dans l'élaboration de son univers.
    La dernière journée sera quant à elle l'occasion de tester, suivant l'espace obtenu, les potentialités photographiques du décor créé. La dite grotte dessinera quelques échappées vers des images récentes du photographe, le tout sera inauguré lors du vernissage qui aura lieu ce même jeudi 28 janvier, à 18h30.

---------------------------------------

THERE IS A WAR

  • Proposé par Sophie DUBOSC
  • Il y a une guerre entre les riches et les pauvres,
    une guerre entre l'homme et la femme.
    Il y a une guerre entre ceux qui disent qu'il y a une guerre
    et ceux qui disent qu’il n’y en a pas.

    À partir de la chanson de Leonard Cohen « There Is A War » (1974), nous réfléchirons à la question de l’engagement, du non engagement ou encore de l’aveuglement politique dans le monde de l’art.
    Cette chanson sera le point de départ d’un nouveau projet, tous médiums confondus, où il sera question de la relation entre le personnel et le politique. Par quoi, quand et comment peut-on se sentir concerné ? Qu’est ce qui nous regarde et de quoi peut-on témoigner ?

    Artiste invité : Nazim Djemaï, né en 1977 à Leningrad en Russie, a grandi à Alger.
    En 2004, il sort diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris, après avoir passé une licence d'arts-plastiques à la Sorbonne entre 1995-1998.
    L'artiste est l'auteur de plusieurs vidéos, documentaires, et courts-métrages. Parmi ces travaux, le film court La parade de Taos, traitant des rencontres amoureuses dans les jardins publics d'Alger, a été sélectionné au festival Premiers Plans d'Angers et au Festival international du Court-Métrage de Clermont-Ferrand en 2010.
    Son documentaire Nawna (Je ne sais pas) sur la création du gouvernement autonome Inuit a obtenu le prix de la compétition française Georges de Beauregard au FID Marseille 2008. Il réalise le film "à peine ombre"tourné dans la clinique psychiatrique de La Borde, créée par le Dr Oury en 1953, qui reçoit le prix de la compétition française Georges de Beauregard au FID Marseille 2012.
    Il travaille actuellement sur un projet de fiction à Timimoun dans le désert algérien.

---------------------------------------

PLAN CABANON ; CONSTRUCTION D’UNE CELLULE DE CRÉATION COLLECTIVE

  • Proposé par Stéphane CARRAYROU, Jean Paul BERRENGER et Philippe INEMER
  • Plan cabanon est un atelier collectif de création autour de l'idée de Cabane. L'idée est d'imaginer un lieu de réunion et de travail.
    Dans un premier temps, présentation du projet, alimentée de références, tant en termes de savoir-faire que de réalisations et expérimentations dans les domaines de l'architecture, du design et des arts plastiques.
    Dans un deuxième temps chaque participant réalisera une maquette. Dans un troisième temps, celui de l'expérience grandeur nature, le groupe réalisera à l'échelle 1 un "espace", un lieu praticable.

---------------------------------------

PRÉPARATION DE L’EVENEMENT SPATIAL DU 27 AVRIL 2016

  • Proposé par Olivier AGID
  • Préparation d'un évènement spatial le 27 avril 2016 à Rouen ayant pour interlocuteur les enfants et la Cité - Visite filmée de certains lieus périphériques de Rouen, en particulier le quartier de l'école d'art jusqu'à Darnetal - Organisation pour test de l’action - Mise en scène de jour et de nuit : lumière, son, image, objet industriel - Débat sur le sens de l'acte.

---------------------------------------

LA RÉVOLTE DES OBJETS/COMPORTEMENTS EN RUPTURE SESSION 8

  • Proposé par Jean Paul ALBINET
  • « L'art est un état d'esprit ». Autour de cette citation caractérisant le mouvement Fluxus et l'esprit" de ce Workshop, deux thématiques de réflexion et d'expérimentation sont proposées.
    Il s'agit de mettre en scène (vidéo/photo ou autre) des objets ou des comportements (ou les deux) par des actions individuelles ou collectives dans un contexte décalé par rapport à la réalité quotidienne.
  • Cette 8ème session s'inscrit également dans l'objectif qui est de constituer une vidéothèque" des réalisations à différents moments.

---------------------------------------

VOCABULAIRES PIRATE DANS ET POUR L’ART ET LE DESIGN GRAPHIQUE

  • Proposé par Vanina PINTER et Béatrice CUSSOL
  • Réalisation du troisième volet d'un abécédaire collectif touchant aux questions féministes : En passant par des lectures à voix haute, par des jeux d'ateliers d'écriture individuels, des écarts de définitions ou détournements de mots, en s'interrogeant sur comment le féminisme produit de la création artistique, de la poésie, de la figure, de la grammaire révolutionnée (et comment il reconduit le design graphique à son illusoire neutralité) écrire dans la continuité de ce qui a déjà été écrit, épaulés par un horizon de dicos et une grille de lectures variée (Kathy Acker, Marie-Hélène Bourcier, Marguerite Duras, etc.) comme source ouverte lors d'écoutes flottantes ; et, lors de la restitution des portes ouvertes du samedi, choisir de porter le texte par la voix dans l'espace et/ou d'en faire apparaitre une forme éditée ou affichée.

---------------------------------------

THE GRAHIC AND THE BOAT

  • Proposé par Stéphane Trois-Carrés
  • The graphic and art BOAT est un workshop pratique en prévision de la Saison du bateau des écoles d’art qui sera au Havre entre le 1 avril et le 31 Mai. Les étudiants travailleront sur la signalétique marine avec le graphiste Jocelyn Cottencin.

---------------------------------------

DU CARACTERE DU BETON Glyphes pour Le Havre, mis en Seine

  • Proposé par Jean-Charles PIGEAU et François MAITREPIERRE sur une proposition d’Edouard SORS, architecte photographe, et Carine MERLINO, architecte journaliste.
  • Il s’agira de concevoir des « grandes graphies » afin qu’elles soient implantées dans l’espace public Havrais, voire qu’elles s’exportent. Les projets de lettres seront dessinés et prototypés (en matériaux légers) afin de simuler les mises en situation des pièces en béton capitales et magistrales (échelle 1/5e elle du mur-écran soit des caractères de 3 m de haut). Les maquettes en béton seront quant à elles réalisées au 1/20e (75cm).
  • EN DETAIL

---------------------------------------

TECHNIQUE DE PERFECTIONNEMENT AU TIRAGE NOIR ET BLANC ARGENTIQUE

  • Proposé par Patrick GALAIS
  • Workshop technique avancé de tirage argentique noir et blanc sur papier baryté qualité muséale. Niveau : étudiants déjà initiés au tirage noir et blanc argentique. Pré-requis : avoir déjà des négatifs argentiques à tirer.

---------------------------------------

BONJOUR LIVRE

  • Proposé par Yann OWENS
  • Moment d’expérimentation, ce workshop a pour objectif de créer des livres d’images ou des livres à système. Ces objets éditoriaux seront conçus avec la contrainte de la réaction d’un enfant, dont il faudra susciter la curiosité et l’intérêt.
    À la fin du workshop, les réalisations seront présentées à une classe d’école primaire ou maternelle : « Bonjour livre ».
  • EN DETAIL

---------------------------------------

WORKSHOP « PIEDNU »

  • Proposé par Emmanuel LALANDE
  • Ce workshop s’intéressera à "l'art radiophonique". Il se déroulera à PiedNu, au Fort de Tourneville et sera clôturé par une grande émission le jeudi à partir de 20h. Le premier rdv sera le lundi 25, directement à PiedNu, à 10h.

---------------------------------------

DES LIVRES MAIS PAS QUE !

  • Proposé par Apolline Brechotteau
  • Les sciences de l’information et de la communication sont aujourd’hui en constante évolution. Entre ressources numériques, plateformes participatives et veille informationnelle, la recherche documentaire est d’abord une question de passion et de réseau !
    Comment intégrer les réseaux professionnels ?
    Comment hiérarchiser et collecter des informations qui vous passionnent ?
    Comment être celle ou celui qui est toujours au courant des dernières actualités ?
    Maîtriser l’information de nos jours est un élément essentiel pour comprendre notre société et développer des projets innovants. Vous découvrirez des logiciels de gestion bibliographique (Zotero), des outils de veille documentaire (Scoop.It et Feedly) et vous initierez aux ressources libres afin d’aller de l’avant dans vos projets de tous les jours.

---------------------------------------

WORKSHOP ART SEQUANA

  • Proposé par Edouard Prulhière la semaine du 11 janvier.
    Les 8 étudiants ont déjà été sélectionnés dans le cadre du projet d’exposition.

---------------------------------------

IMPRESSION SÉRIGRAPHIQUE ALTERNATIVE AUX ENCRES NATURELLES

  • Proposé par Angélique Boudeau, Soizic Bourhis et Marion Bonjour, étudiantes au Havre