Workshops 1er semestre 2016/2017

APLAT

  • Proposé par Miguel Angel Molina et Eric Helluin
  • Les  4, 5, 6 et 7 octobre 2016
  • Lieu : atelier impression du campus de Rouen + pallier entre l’atelier impression et la bibliothèque.

Préambule : Un aplat désigne une surface de couleur uniforme (de même nuance et même puissance). Aplat est aussi un terme utilisé en peinture pour une application égale et régulière de la couleur. Il a été utilisé par les peintres modernes pour s’opposer au modelé qui simule le relief des objets et des personnages.

Objectif du workshop : Les étudiants travailleront à la création d'une banque des formes à partir de motifs organiques et techniques dans un premier temps. Ces motifs permettront de mettre en pratique la gravure sur bois « à plusieurs plaques » d'un côté, et en « bois perdu » de l'autre. Les superpositions, juxtapositions de couleurs et de textures de supports éventuellement, transparences, recto/verso... seront le chantier de l'expérimentation.

Ambition : expérimentation de la couleur assimilée à l'estampe.

 

 

---------------------------------------

 

WORKSHOP AVEC ANTOINE GOUTE

(Master Création Littéraire)

  • Proposé par Laure Limongi
  • Les 3, 4 et 5 octobre 2016
  • Lieu : campus du Havre

« Je propose l’écriture d’un texte-bombe-blague : un texte dont l’enjeu est de produire “l’effet d’une bombe”, donc un texte dont l’impact sur le réel est manifeste, même si au final il se déjoue lui-même, assume sa fiction, le fait qu’il “n’est qu’une blague” ; un texte qui cherche à être efficace avant d’être esthétique, un texte dont les enjeux esthétiques sont subordonnés à ceux de l’efficacité à obtenir. Un texte dont l’élaboration présuppose une réflexion sur l’effet “explosif” à obtenir, puisque cette explosion est bien sûr mentale et non pas physique : l’effet “bombe” se rapproche de l’explosion de la “chute” de la blague. Un texte qui présuppose de se positionner, tant dans le monde que face aux lecteurs, de connecter la pratique de l’écriture à des problématiques du monde actuel (d’ordre par exemple philosophiques, éthiques, politiques, sociales, psychologiques, écologiques etc), de façon à tenter de (ou jouer à) changer les choses en posant la blague d’une bombe ou la bombe d’une blague. Un texte qui invite à développer une stratégie d’adresse adéquate à l’effet explosif recherché, tant dans son “style”, sa forme que dans sa dimension d’objet (affiche, lettre, tract, performance etc). Un texte poétique en ce qu’il tient le milieu paradoxal entre utilité et inutilité, entre rire et désastre, entre singularité individuelle et macrostructures potentiellement aliénantes. » Antoine Boute