Nicolas de Cuse ou Comment croiser le regard divin. Exercices pratiques

Emmanuel Alloa, Université de Fribourg

Ecrit en 1453, De icona sive de visione Dei reste à ce jour l’une des méditations les plus singulières sur le pouvoir des images. Au lieu d’un traité théorique, Nicolas de Cuse invite ses correspondants – les moines de l’abbaye de Tegern – à procéder à une véritable expérience sensorielle. Dans un style protocolaire qui n’est pas sans rappeler les happenings de l’art performatif des années 1960, le Cusain demande aux moines de se placer en demi-cercle autour d’une icône qui a ceci de particulier qu’elle suit du regard le spectateur qui l’observe.
Les nombreuses lectures qui ont été proposées du texte n’ont pas suffisamment mis en lumière un aspect central : l’expérience de cette image au regard omnienglobant (imago omnia videntis) n’est possible que dans une situation collective et partagée.
Impossible de faire simultanément l’expérience d’un regard qui se pose sur moi et qui se pose sur tous les autres, si ce n’est pas l’entremise d’une parole qui circule. Au-delà d’un face-à-face individuel avec le regard divin, il s’agit de faire jouer ensemble le visuel et le discursif, et de recroiser les différents témoignages, afin d’accéder à la compréhension du transperspectivisme. L’icône se présente alors comme une image sans qualités, puisqu’en puissance, elle doit être capable d’accueillir toutes les perspectives.

-----------------------------------------

Emmanuel Alloa est maître de conférences en philosophie à l'Université de Saint-Gall (Suisse) et Senior Research Fellow au Pôle National Suisse de Critique de l'Image (Bâle). Ses recherches portent sur la phénoménologie allemande et française, la théorie de l’image, l’esthétique et les enjeux d’une mémoire incarnée.
Parmi ses ouvrages : La résistance du sensible. Merleau-Ponty critique de la transparence (Paris, Kimé 2008 ; trad. espagnole Buenos Aires, Nueva Visión 2009) et Das durchscheinende Bild. Konturen einer medialen Phänomenologie (Berlin/Zurich 2011) ainsi que la direction des ouvrages suivants : (avec A. Lagaay) Nicht(s) sagen. Strategien der Sprachabwendung im 20. Jahrhundert (Bielefeld, transcript 2008), Penser l’image I, II et III (Dijon, Les presses du réel, 2010-2017).