ART i-REEL / SITE DU HAVRE

Marie le Henaff, Grégory Liard (de gauche à droite). Vue de l'exposition Transfert, 2011. Crédits photographiques: Olivier Vary.

i-REEL
IMAGE RÉSEAUX ESPACE EXPÉRIMENTATION LIEU

i-REEL relève d’un dialogue constant entre les expériences menées au sein des ateliers et d’autres chantiers. L’école est comprise comme un hub, un lieu d’échange et d’expériences multimodales assumant sa vivacité en tant que troisième lieu incubateur d’intelligences collectives, comme en témoignent l’ouverture de l’école à d’autres territoires (Le Havre ville du 20e siècle au sein de la Normandie, mais aussi l’Angleterre, la Chine, le territoire maritime et espace portuaire avec le programme BOAT, etc.) mais aussi le croisement des disciplines artistiques (sur le même campus, cohabitent une section Art mais aussi un pôle Design graphique et un master de Création littéraire permettant des interactions et des échanges de compétences entre les étudiants et les intervenants (artistes, critiques d’art, écrivains, philosophes, éditeurs, etc.)). Au-delà de sa simple position géographique, le territoire du Havre est un espace innovant à échelle humaine. Les étudiants sont partie prenante dans les projets qui contribuent à l’implication concrète des futurs artistes et créateurs dans un processus de mise en contact du réel. Une dimension accentuée par la diversité des structures culturelles avec lesquels l’école a noué des partenariats actifs (Le Portique, Muma, Centre Chorégraphique National Le Phare, la Forme, PiedNu consacré à la musique amplifiée, Le Museum d’Histoire Naturelle, etc.).

Le département ART i-REEL prépare au DNAP et au DNSEP Art mention espaces spécifiques

 

LE SYSTÈME DES CRÉDITS ECTS

La reconnaissance des études et des diplômes est une condition préalable à la création d’un espace européen plus ouvert en matière d’éducation et de formation et conçu pour offrir une mobilité optimale aux étudiants et aux enseignants. L’ECTS (European Credit Transfert System) est avant tout une méthodologie destinée à créer la transparence dans le contenu des enseignements et leur évaluation, à établir les conditions nécessaires au rapprochement entre les établissements et à élargir l’éventail des choix proposés aux étudiants.
Le système ECTS est fondé sur trois éléments de base: l’information sur les programmes d’études et les résultats de l’étudiant, l’accord mutuel (entre les établissements partenaires et l’étudiant) et l’utilisation de crédits ECTS (valeurs qui représentent le volume de travail effectif de l’étudiant).

Le système ECTS est centré essentiellement sur le parcours de l’étudiant. Il permet l’attribution de crédits à l’étudiant sur l’acquisition de connaissances ou compétences définies au préalable et par matière (cours ou atelier, obligatoire ou optionnel). Le travail à plein temps d’un étudiant sur une année universitaire correspond à 60 crédits (soit 30 crédits par semestre). Ces crédits peuvent être attribués individuellement ou collégialement par les enseignants selon les matières enseignées.

ÉVALUATIONS ET ATTRIBUTIONS DES CRÉDITS ECTS

Les cours, ateliers ou disciplines sont regroupés en Pôles d’enseignement. Ces Pôles ont pour but de structurer l’enseignement en regroupant des disciplines voisines ou complémentaires. Certains de ces Pôles sont subdivisés en Unités d’Enseignement (U.E.).
L’attribution de crédits se fait en fin de semestre par Pôle ou par Unité d’Enseignement. Pour obtenir les crédits d’un Pôle ou d’une Unité d’Enseignement, l’étudiant doit avoir, au minimum, 10 comme moyenne générale dans ce Pôle ou cette Unité d’Enseignement. Lors de réunions au sein de chaque Pôle (ou de chaque Unité d’Enseignement lorsque le Pôle est subdivisé en Unités d’Enseignement), l’ensemble des professeurs du Pôle ou de l’U.E. étudiera la possibilité (ou l’impossibilité) et les conditions de rattrapage des crédits. Les conditions de rattrapage des crédits manquants des Pôles «Analyse et synthèse des recherches» et «Recherches personnelles» sont définies par le coordinateur de l’année.

Les critères d’évaluation pour l’attribution des notes (qui peuvent fluctuer selon la nature des cours ou des ateliers) sont notamment: pertinence des réponses aux thématiques proposées, qualité des travaux rendus, assiduité aux cours, qualité de la démarche personnelle, pertinence des références, qualité de la présentation orale et visuelle des travaux.

L’échelle des notes est la suivante :
18 à 20 – Excellent
16 à 17,9 – Très bien
14 à 15,9 – Bien
12 à 13,9 – Assez bien
10 à 11,9 – Passable
9 à 9,9 - travail insuffisant, passable à la limite, mais en danger
5 à 8,9 - travail très insuffsant
0 à 4,9 - nul ou très mauvais

Lorsqu'un étudiant ne vient pas du tout en cours et qu'il n'a aucun justifcatif (comme certificat médical, etc.), le professeur peut mettre la mention « ABSENT » à la place de la note. L'étudiant absent est considéré comme non inscrit au cours, et n'est donc pas autorisé à rattraper ce cours et ne peut être évalué dans le cadre de ce cours durant ce semestre.

Trente crédits doivent être obtenus par semestre. Les crédits excédentaires, par la participation à des ateliers optionnels supplémentaires au nombre initialement prévu, ne seront pas comptabilisés.