ANNÉE 2 A/R/T ROUEN

ANNÉE 2

// Documents téléchargeables :

Livret de l'étudiant année 2
2r_-_2016-17.pdf

Emploi du temps 2016-2017
2_art_r_2016_17.pdf
2_art_r_s4_2016_17_feuil1.pdf

Convention de stage et conseils pour le rapport

PRÉSENTATION DES COURS


Les semestres 3 et 4 ont pour objectif l’approfondissement des connaissances théoriques, techniques et pratiques, ainsi que le début de l’élaboration d’une recherche personnelle. Cette période doit aussi être celle de la découverte de ce qui constitue la création contemporaine en arts visuels.
Les étudiants de deuxième année en Art; présents sur le site de Rouen; sont ainsi invités à réaliser un parcours technique complet via les deux centres de ressources consacrés à l’image et au volume : la photographie analogique et numérique, la vidéo, la céramique, les techniques du métal, du bois et de la terre, la sérigraphie, la lithographie, le son,  le multimédia, etc. Ce  passage obligé, qui transite par des thèmes de recherche ambitieux, est destiné à leur donner la connaissance – par la pratique – de toutes les ressources possibles qui leur permettront de construire les premiers éléments de ce qui deviendra leur projet personnel de création l’année suivante.
L’obtention de 108 à 120 crédits est requise pour le passage en semestre 5. En dessous de 120 crédits, les crédits manquants doivent obligatoirement être rattrapés au cours de la troisième année.
L’obtention des 120 crédits des quatre premiers semestres permet l’obtention du CEAP (Certificat d’Études d’Arts Plastiques). La non-obtention d’un minimum de 108 crédits exclut l’admission en semestre 5 jusqu’à l’obtention des crédits manquants.
Tout comme en première année, la présence en seconde année est obligatoire et des absences non justifiées peuvent donner lieu à la non-attribution des crédits.

DESCRIPTIF DES ENSEIGNEMENTS

 

PÔLE MÉTHODOLOGIE, TECHNIQUES ET MISES EN ŒUVRES




LA PRATIQUE PLASTIQUE ET LA RECHERCHE DES ÉLÉMENTS FONDATEURS D’UN  PROJET PERSONNEL DE CRÉATION.
Enseignant : François Lasgi
Type d’activité : Enseignement
Méthodes : cours magistraux et travaux pratiques

Objectifs
Généalogie & familles d’artistes : la question de l’héritage, de la transmission, et de la reprise des territoires où se développe et se prolonge la création. L’identité : l’autoportrait photographique comme mise en scène et ses recoupements avec la notion d’exotisme.

Contenu
Semestre 3 -  Des arts extra-européens à l’immersion dans les espaces culturels occidentaux.         
Semestre 4 - Photographie et mise scène.
Maîtres anciens et hybridations.Les stratégies de rupture et/ou de consolidation. Le musée.

Évaluation
Contrôle continu.




ATELIER DE DESSIN
Enseignante : Béatrice Cussol
Type d’activité : Cours d’atelier
Méthodes : questionner le dessin en le poussant au bout de ses excés.
 
Objectifs
Avoir une relation directe et quotidienne à la pratique du dessin.

Contenu
Le dessin dans l’espace, le dessin et l’écriture, le dessin et la peinture, le dessin exposé : utiliser le dessin pour développer un projet personnel en tirant la couverture à soi des questionnements imposés par les sujets (Le dessin et l’écriture, parle, chuchote, écrit, cri, le fond de l’écrit, le sens du dessin ; que figure la figure ; le dessin indirect :
vidéo, photos, documents, détours, passages, transferts, revers, collages, scotchs, broderies... ; le dessin dans l’espace : la présentation du dessin, Le dessin scénographié.), repousser les limites du dessin ou le dessin hors de ses limites, abattant les hiérarchies, les a priori. Par la pratique, trouver l’essence du dessin et ses mises à nues actuelles.  

Évaluation
Contrôle continu.



VIDÉO-ART
Enseignant : Jason Karaïndros,
Type d’activité : Cours théorique et pratique
Méthodes : théorique, pratique, maïeutique et expérimentale

Objectifs
Aider l’étudiant à découvrir l’histoire de l’art-vidéo et de façon plus général celle de l’art de l’image en mouvement, du son et des œuvres dites multimédia.
Stimuler l’étudiant à expérimenter l’outil vidéo et en général les outils numériques, à créer des films et à réfléchir à leur présentation et installation dans l’espace. Il s’agit d’ expérimenter d’autres techniques et d’envisager son travail  par des nouveaux points de vue et à d’autres échelles.
 
Contenu
L’étudiant participe une fois par semaine à des séances de films présentés et commentés.
Ces séances parcourent de manière éclectique et désinvolte l’art de l’image en mouvement. Des premières expérimentations optiques à l’art cinétique, du cinéma expérimental à l’animation, du début de la vidéo des années 60  jusqu’à la création  contemporaine en passant par l’animation, la 3D ou l’interactivité.

Les séances sont organisées en écho à 3 ou 4 thématiques développées par semestre. Autant de sujets de recherche qui aboutissent à autant de réalisations plastiques. Des séances de suivi du travail pratique sont organisées tout le long de l’année. Si ces réalisations sont concluantes elles s’inscrivent dans la programmation «Fenêtre sur Rue» qui chaque année regroupe des vidéos des étudiants des années différentes sous forme d’exposition / vidéo projection sur la vitrine de la Galerie Martainville à Rouen durant une dizaine de jours et parfois présentée à d’autres lieux, écoles ou festivals.

Évaluation
Contrôle continu.


ATELIER PHOTOGRAPHIE
Enseignante : Isabelle Le Minh
Type d’activité : Pratique, technique et théorique
Méthodes : Cours et présentations par des diaporamas, discussions collectives et suivi individuel de l’étudiant.

Objectifs
Enrichir ses connaissances relatives à la photographie, ses usages et ses pratiques dans l’art contemporain, mieux comprendre les problématiques mises en jeu par le rapprochement ou le montage des images, leur détournement ou leur manipulation; expérimenter un champ de création articulant étroitement technique, pratique et théorie; définir son propre champ de création à travers l’élaboration d’un projet photographique.

Contenu
 A travers les sujets demandés, il sera question d’identifier différents champs de la photographie contemporaine, de les analyser pour en comprendre les modalités et les problématiques. Au cours du semestre 3, il s’agira pour l’étudiant de s’inscrire par son travail dans l’un de ces différents champs. Puis, au semestre 4, le champ de références choisi servira de point de départ à des propositions plus personnelles (réinterprétations, prolongations, détournements...) qui appelleront l’étudiant à définir plus clairement sa position et à tenter de se situer par rapport au contexte élargi de l’art contemporain.

Evaluation
Contrôle continu par écrits, entretiens et suivi des projets. Rendu et évaluation définitive du travail en fin de semestre. Présence en cours obligatoire.



ATELIER COULEUR
Enseignant : Miguel Angel Molina
Type d’activité : Technique et mise en oeuvre
Méthodes : expérimentation personnelle et relevé par écrit des expériences

Objectifs
Dans un premier temps maîtrise technique de la couleur avant d’aborder l’application de la peinture sur des grands formats à travers des sujets ouverts.

Contenu
Semestre 3 : la notion de couleur remplace celle de peinture dans une recherche plus large d’un langage personnel toujours à partir de sujets. Écriture de textes.
Semestre 4 : appropriation du sujet, notion d’ensemble du travail et de projet individuel. Situer le travail dans un contexte artistique, références en histoire de l’art, sociologie, philosophie, économie, etc.

Évaluation
- critères: engagement personnel, capacité à développer une attitude expérimentale, capacité d’analyse, assiduité au cours.
- modalité: présentation de deux exercices par semestre
- réciprocité: entretiens individuels.
Conditions de remédiation: présentation des travaux à la date de rattrapage fixée.


ATELIER  D’IMPRESSION
De l’unique au multiple                                                                                   
Enseignant : Eric Helluin
Assistant technique : Eddy Dumont
Type d’activité : Parcours d’initiation technique
Méthodes : travaux dirigés

Objectifs
L’objectif de cet atelier est d’apporter des compétences techniques aux étudiants, les aidant à trouver l’adéquation entre la nature de leurs projets et la technique utilisée. Cet atelier doit aussi leur permettre d’apprendre à développer graphiquement une idée par la réflexion autour de sujets imposés. Il devra ainsi favoriser une perméabilité avec les ateliers de DESSIN, de COULEUR, FORMES EDITORIALES, et RELIURE, ou d’autres projets personnels en fonction des besoins.
Apprentissage de la chaîne graphique allant du projet initial à l’impression en passant par le près-presse et l’infographie. Cet atelier a la particularité de faire découvrir aux étudiants le parcours graphique conduisant aux techniques indirectes comme la sérigraphie, l’héliogravure, l’offset, nécessitant la réalisation d’un typon. Ils découvriront aussi des techniques directes, comme la gravure, la lithographie, le monotype. Ils pourront expérimenter la couleur par Juxtapositions, superpositions, cacher, montrer, le mat, le brillant, les couleurs opaques et transparentes. Ils feront une exploration graphique du médium par le trait, les aplats, les dégradés, la composition et la mise en page. Au cour de leurs réalisations, ils seront sensibilisés aux différents supports d’impression : papier, cartons, tissus, plastiques, verre, terre, métal en fonction de leurs attentes.
L’atelier d’estampe en phase programme doit pousser l’étudiant à réfléchir à une adéquation entre le sujet et la technique d’impression utilisé. Il doit l’inciter à chercher des références relatives à son projet pour enrichir son travail.
D’autre part les étudiants qui le souhaitent doivent pouvoir développer un travail d’initiative personnelle.

Contenus
Cours : Les semestres 3 et 4 commencent par un cours dressant un panorama de l’histoire technique de l’imprimerie, expliquant les différentes évolutions de la gravure à l’impression numérique en passant entre autre par la typographie, la lithographie, la sérigraphie, et l’offset en relation avec les nouveaux besoins de la société. Ce panorama montre aussi quels sont les avantages, les défauts et les spécificités de chacune de ces techniques.

Evaluation
Contrôle continu par entretiens et corrections personnelles au fil de l’élaboration du projet de l’étudiant et par le suivi technique lors de sa réalisation. Rendu et évaluation définitive du travail en fin de semestre par le rendu d’un exemplaire des impressions réalisées accompagné d’une fiche « notes d’intentions » contenant trois parties à remplir par l’étudiant : 1) intentions, avant, après 2) références 3)
Bilan personnel du semestre. Présence et participation en cours régulière obligatoire sur tout le semestre.


DES FORMES ÉDITORIALES
Enseignantes : Dominique De Beir et Catherine Schwartz
Type d’activité : Enseignement
Méthodes : cours magistraux et travaux pratiques

Objectifs
Exploration des pratiques de l’édition et plus particulièrement des livres d’artiste des années 80 à aujourd’hui tout en questionnant leur spécificité.

Contenu
Un livre d’artiste n’est pas seulement un livre réalisé par un artiste, il est une oeuvre - livre à part entière, avec tout ce que cela comporte de choix personnels de son auteur par rapport au médium livre. Le livre d’artiste se veut innovateur par son contenu, sa typographie, son format, sa couverture, son papier.
Tous ces éléments relèvent du projet unique de l’artiste. Il s’agit d’une création originale, unique ou multiple, dans laquelle l’activité est de rendre solidaires des textes, des images et d’autres éléments plastiques.

Semestre 3 (groupe 1)
Approche théorique de l’historique du livre d’artiste, associer les bases techniques de la fabrication de publications : leporello, cahier, carnet, carte postale....
Sujets proposés : Qu’est-ce qu’ils trament? La question du palimpseste au sein du cahier d’écolier, About Books (avec Catherine Schwartz), chaque étudiant choisit une édition ou un livre d’artiste de son choix en bibliothèque, en librairie spécialisée, par un site Internet d’éditeur et il en fait un prolongement sous la forme d’un livret. Ce livret doit contenir l’interprétation (plastique) de l’édition choisie (du plagiat en passant par la destruction, le recouvrement, l’analyse, le palimpseste...).

Semestre 4 (groupe 2)
Approche théorique de l’historique du multiple et développer par divers explorations plastiques la notion fait main/fait machine, le multiple et l’original.
sujets proposés : Inventer par l’élaboration d’un livre votre propre définition du livre blanc.
Un livre engagé politiquement? Un livre subversif? un livre spirituel? Un livre de méditation? Un livre en attente d’une écriture? Un livre....? Le flip book subversif, une animation sous la forme d’un livre qui dérange.

Cours complémentaires : visites d’expositions et rencontre d’éditeurs.
Activités d’apprentissage : pour l’élaboration des ces éditions, la fréquentation des ateliers reliure et impression est indispensable.

Évaluation
Contrôle continu basé sur la qualité et l’originalité des réalisations, une mise en situation des travaux est exigée au moment des évaluations.
Conditions de remédiation : aucune remédiation sauf pour des circonstances personnelles de grande gravité.


ATELIER RELIURE
Enseignant : Akira Inumaru
Type d’activité : Techniques et mise en oeuvre
Méthodes : pratique d’atelier de reliure.
Activité obligatoire

Objectifs
Cet atelier donnera l’occasion d’apprendre 4 ou 5 techniques différentes pouvant servir aux étudiantes à trouver une forme de présentation pour leur mémoire de troisième année.

Contenu
Connaitre la nature des papiers pour maîtriser avec précision et soin : le découpage, le collage et la reliure. Afin de permettre aux étudiants de développer une forme personnelle et artistique.

Evaluation
Rendu et évaluation définitive du travail en fin de semestre par la présentation d’un exemplaire des éditions réalisées. Présence et participation en cours obligatoire sur tout le semestre.


ATELIER ESPACE ET VOLUME
Enseignante : Sophie Dubosc
Type d’activité́ : Pratique
Méthodes : présentation des sujets par des diaporamas d’œuvres contemporaines et des textes, suivi individuel de chaque étudiant, mise en espace des projets et échanges en groupe.

Objectifs
Travailler à partir d’un contexte, en saisir les enjeux et les spécificités, en déterminer les problématiques. Connaissance de la scène artistique contemporaine : attribution d’un artiste de référence à chaque étudiant, mise en partage par des exposés. Réalisation des projets dans les ateliers de menuiserie, métallerie, céramique, en dialogue avec les techniciens Philippe Inemer et Mathieu Lecoutey.

Contenu

Semestre 3 : nous nous interrogerons sur les origines possibles du travail à partir d’une expérience personnelle puis d’une expérience connue seulement sous la forme de faits relatés. Le premier projet portera sur la mémoire d’un espace choisi par chaque étudiant, faisant apparaître à la fois son incomplétude et sa persistance. En contrepoint, le second projet interrogera la subjectivité de notre perception et de notre réception du monde à travers la presse écrite. Comment nous saisir d’une histoire qui n’est pas nécessairement la nôtre, comment s’opère ce choix pour chacun, comment produire un travail au contact de l’actualité et en quoi nous sentons-nous concernés ?

Semestre 4 : nous réfléchirons aux pratiques artistiques. Qu’est-ce qu’une exposition collective ou comment actualiser une pensée et une forme plastique à partir d’un titre de travail ? Ce sujet sera également proposé en cours de dessin avec Beatrice Cussol et en théorie des arts avec Stéphane Carreyrou. Enfin nous réfléchirons à l’héritage des arts quand il s’agira de saisir une œuvre dans la production d’un(e) artiste, afin de produire une nouvelle œuvre en regard, en dialogue ou en contradiction.

Evaluation
Critères : présence et qualité́ de la présence (curiosité́, dialogue, réceptivité́), développement du projet, qualités conceptuelles, techniques et plastiques des rendus. Les projets doivent être présentés dans la salle de contextualisation de deuxième année et documentés sous forme de photographie pour la notation. Réciprocité́ : présentation des sujets sous forme de texte remis à l’étudiant, suivi individuel et continu, présentation collective des projets. Conditions de remédiation : en cas de non présentation d’un ou de plusieurs projets au premier semestre, l’étudiant peut passer un rattrapage au second semestre.


INITIATION FAB-LAB
Enseignante : Helen Evans
Type d’activité : Pratique et expérimentation
Méthodes : travail personnel en fonction des exercices et projets proposés. Toutes les 4 semaines, présentation individuelle des travaux, débat critique en groupe. Présence obligatoire de tous les étudiants lors des présentations, engagement demandé lors des discussions.

Objectifs
A travers une série d’exercices proposés, les étudiants vont explorer des techniques de prototypage rapide (dessins numériques en 2D, découpes laser, circuits électroniques et programmations, rendus en 3D, imprimante 3D...). Dans leurs réalisations, les étudiants doivent prendre en considération non seulement les matériaux, leurs formes, leurs mises en jeu contextuelles, leur esthétiques mais aussi imaginer les comportements des objets, leurs usages, leurs fonctions, leurs possibilités d’interactions, leurs reproductibilités. On prendra en compte également la question de l’auteur/créateur qui dépend d’un travail collectif et de collaborations à travers l’usage de la technologie numérique.

Contenu
- Détournement d’un objet virtuel
- Détournement d’un objet en volume via une technique venant du virtuel
- Mettre en mouvement un objet
- Le réseau

Projets semestre :
- Penser une esthétique nouvelle des drônes
- Tester le futur : construire un faux-semblant de vision d’avenir

Évaluation
Contrôle continu, qualité des réalisations, assiduité, participation collective.


PÔLE HISTOIRE, THÉORIE DES ARTS ET LANGUE ÉTRANGÈRE


HISTOIRE ET THÉORIE DES ART
ATELIER-COURS : « Gestes, à la croisée entre danse, cinéma et arts plastiques ».
Enseignant : Stéphane Carrayrou
Type d’activité : Cours d’histoire et de théorie des arts, avec supports audio-visuels et occasionnellement expérimentations dans l’espace.
Méthodes : approche de l’histoire des arts sur un mode non linéaire. Montage entre des images d’époques différentes. Par des entrées thématiques, mise en relation entre art ancien et art contemporain, ainsi qu’entre arts plastiques, danse, architecture et cinéma.

Objectifs
Susciter une dynamique de questionnement transversale sur le geste, le corps en mouvement, le rapport à l’espace. Donner des repères méthodologiques pour l’analyse des oeuvres. Articuler voir et savoir.

Contenu
Par delà les premiers cours, le programme définitif de l’année s’établit sur la base de l’intérêt que les étudiants manifestent pour telle ou telle des thématiques inscrites dans le prévisionnel qui suit. Les étudiants sont invités à prendre une part active dans la présentation qui est faite des problématiques de cours.

Evaluation
Semestre 3:  un compte-rendu d’exposition et un compte-rendu de livre sur la base d’une bibliographie centrée sur l’image. Au second semestre, un compte-rendu portant sur des questions de cours. Communication aux étudiants des conventions académiques de présentation d’un livre, d’un catalogue et d’une exposition.
Pour chacun des comptes-rendus, l’évaluation porte conjointement sur la rigueur de l’analyse critique et sur l’implication personnelle de l’étudiant(e).
Sont également prises en compte dans l’évaluation l’assiduité de l’étudiant(e) et la pertinence de ses interventions dans le cadre du cours.

Gestes, à la croisée entre danse, cinéma et arts plastiques.
- Traversée des ombres.
- La figure de l’aveugle.
- Mains voyantes et histoires d’œil.
- Main et expression de la pensée.
- Suspend du geste et « bruissement des images ».
- Geste et expression des émotions.

Semestre 4
Mémoire et imaginaire de la maison (en écho au sujet de Sophie Dubosc « Mémoire d’un espace »).
- La maison onirique
- La maison comme théâtre de mémoire
- Maison – modèle – maquette
Marches et autres expérimentations artistiques dans l’espace public (en écho au sujet de Sophie Dubosc : « L’art dans l’espace public »).
- Statut de l’œuvre dans le land art et l’art conceptuel.
- Dérives uraines et expérience de la marche
- Interventions dans l’espace urbain, à la croisée entre politique et poétique
Jalons historiques des relations entre danse, performance et arts plastiques, des années 50 à nos jours.
- Danse, performances et happenings aux Etats-Unis entre les années 1950 et 1980
- Performance, entre expérience psychique et esthétique
- Le corps comme sculpture vivante
- Développement actuel de la problématique sculpturale et performative au travers des médias photographiques et vidéographiques




ANGLAIS
Enseignante : Patricia Duflo
Type d’activité : Pratique  d’une langue étrangère
Méthodes : cours magistraux et travail dirigés

Objectifs
Développer l’expression de soi et le goût de l’échange dans un espace linguistique différent : l’anglais.
Aborder l’anglais du quotidien qui est nécessaire  à l’autonomie et à la mise en place de projets personnels.                                                                                                                                     Amener  l’attention sur  différents sujets d’actualité en lien avec cette approche de la langue.

Contenu
Les objectifs de la 1e année sont poursuivis en 2e année. Y sont associés des cours et ateliers portants sur la langue du quotidien à travers un éventail de situations.
Ils concourent à développer l’autonomie des étudiants(es) lors de projets pédagogiques et mobilités à l’étranger (workshops, stages, échanges Erasmus).
Un voyage pédagogique à Berlin ou Madrid continue de confronter l’étudiant(e) à la réalité des oeuvres dans galeries et musées.

Évaluation
Écrite (semestre 3), orale (semestre 4) et évaluation collégiale au moment du contrôle semestriel.


« QUE LISENT LES ARTISTES ? »
RECHERCHE ET BIBLIOTHÈQUE
Enseignante : Catherine Schwartz
Type d’activités : Culture générale, recherche documentaire
Méthodes : les exercices de recherche proposés impliquent une utilisation de la bibliothèque en-dehors des heures de ce cours : ils permettent d’expérimenter rapidement les notions présentées et visent à générer certaines habitudes de travail (l’accompagnement à la recherche, en bibliothèque cette fois, vient donc naturellement compléter les cours, de manière plus personnalisée). Les prises de parole des étudiants, encouragées, leur permettent également de contribuer de manière significative aux contenus des cours (nouvelles formes en ligne, nouveaux usages de recherche ou remise en cause des usages, pratiques non artistiques, culture générale, etc.).

Objectifs
Capacité à se saisir de la bibliothèque dans un contexte de recherche plastique, autonomie de la recherche bibliographique le biais des outils présentés (catalogue, ressources en ligne, etc.), première approche des enjeux liés à la bibliothèque, au livre, à l’édition d’artiste, à la recherche dans l’art contemporain.

Contenu
Une conférence et une série de cours synthétiques portant sur des notions générales (nature des documents, vocabulaire, méthodes de recherche, structure physique du livre, recherche en ligne, etc.) mais aussi sur leurs modes d’apparition dans les œuvres d’artistes contemporains, est associée à des exercices de recherche dont les réponses (essentiellement plastiques) doivent permettre d’envisager la bibliothèque à la fois comme un matériau, un atelier, un objet d’expérimentations, un outil collectif.
Cours complémentaires : correspondances avec les cours de Dominique De Beir portant sur les éditions d’artistes.

Evaluation
Critères : Mise en évidence d’une recherche approfondie, qualités plastiques, qualités de la participation au travail collectif, originalité des réponses, ponctualité des rendus.
Modalités : évaluation continue pour l’implication, note pour chacun des « sujets ».
Réciprocité : bref retour à chaque début de cours, sur les notions précédemment évoquées. De courtes sessions collectives intermédiaires entre deux sujets permettent d’identifier les éventuelles difficultés (voire d’adapter le sujet proposé). Le caractère collectif de certains rendus (projections) permet d’aborder de nombreuses thématiques complémentaires et de revenir sur certains points mal transmis ou reçus. Brève session d’évaluation du semestre par les étudiants à la fin de ce dernier.
Conditions de remédiation : en fonction de la situation individuelle de l’étudiant, de sa motivation et dans la limite d’une unique absence de « rendu ».


CYCLE DE CONFÉRENCES
« ÉCOUTE L’ARTISTE ! »
Enseignante : Tania Vladova
Type d’activité : Culture générale
Méthodes : conférences

Objectifs et contenu
A quoi (à qui) pense un artiste quand il prépare une exposition ? Où travaille-t-il : chez lui, dans son atelier, ailleurs, partout ? Quels sont les objets posés sur son bureau ? Que trouve-t-on dans son atelier ? Lit-il les journaux : tous les jours, tous les mois, jamais ?
Des lieux d’exposition de Rouen s’associent au Musée des Beaux-Arts et à l’ESADHaR pour vous proposer un rendez-vous bimensuel : écouter un artiste prendre la parole, commenter son travail, répondre à vos questions sur l’exposition que vous aurez peut-être déjà vue ou pourrez voir, en parallèle.

Rendez-vous un jeudi sur deux , 10h30-12h30, auditorium du Musée des Beaux-Arts de Rouen.

Évaluation
Évaluation sur présence aux conférences. Un compte-rendu peut être demandé.




PÔLE BILAN



BILAN
Enseignants : équipe restreinte incluant le coordinateur
Type d’activité : Bilan de fin de semestre
Méthodes : présentation des travaux réalisés
 
Objectifs
Évaluer l’ensemble des travaux réalisés par l’étudiant durant le semestre.
Inviter l’étudiant à «penser » son mode d’accrochage.
 
Contenu
Accrochage des travaux réalisés dans le semestre. Présentation orale et visuelle de ces travaux. Échanges avec les enseignants.
 
Évaluation
Qualité des réalisations. Cohérence du discours.
Pertinence des références. Engagement de la démarche personnelle.




PÔLE RECHERCHES ET EXPÉRIMENTATION PERSONNELLES



ÉVALUATION DE LA RECHERCHE PERSONNELLE
Enseignants : équipe restreinte incluant le coordinateur
Type d’activité : Suivi individuel de travaux
Méthodes : échanges avec chaque étudiant lors de l’accrochage semestriel

Objectifs
Évaluer la part d’expérimentation, de recherche personnelle et de développement d’une proposition artistique cohérente chez l’étudiant.

Contenu
Lors de l’accrochage semestriel, échanges sur les expérimentations et recherches de l’étudiant ainsi que sur les projets à venir.
 
Évaluation
Singularité des réalisations. Audace des expérimentations.





STAGE DE PREMIER CYCLE :

STAGE
Enseignant : coordinateur de l’année
Type d’activité : Stage
Méthodes : activité développée dans une structure professionnelle artistique par le biais d’une convention

Objectifs
Acquérir une expérience dans le milieu professionnel de la création.

Contenu
Stage d’au moins deux semaines dans une structure artistique, culturelle, ou du domaine de la communication. Le stage se fera dans le cadre d’une convention entre l’école d’art et la structure après l’accord du professeur coordinateur de l’année. L’étudiant devra réaliser un rapport de stage qu’il remettra au professeur coordinateur de son année.

Évaluation
Contenu du rapport de stage.