[Retour sur] Stage intensif de préparation aux concours des écoles d'Art

 

Pendant les vacances scolaires de février 2017 a eu lieu le tout premier stage intensif de préparation aux concours des écoles d’art proposé par l’ESADHaR.

Sur trois jours, une dizaine d’élèves ont partagé leur créativité autour d’un thème donné.
Au programme : recherche, fabrication, analyse, dessin, peinture, installation, prise de photo, passage devant un jury dans les conditions du concours en compagnie de Marie-Claude Bachelier et Florent Girard, nos deux enseignants aux Ateliers des Beaux-Arts sur le campus du Havre. Thierry Heynen, directeur de l’ESADHaR, était présent pour accueillir les élèves et faire partie du jury.

Lors de ces journées, les élèves ont pu, entre autre, travailler sur l’établissement d’un projet d’actualité : imagination en volume de l’architecture d’une ville répondant aux  contraintes actuelles et futures d’une population pouvant atteindre les 10 milliards d’individus. Les propositions furent variées : déluges, escaliers, passerelles firent parties des propositions des élèves.
Ils ont également eu à réaliser une installation de leur sculpture afin de la restituer dans un environnement, et en faire des photos.
Ensuite, ils ont dû retravailler un espace de cette ville en peinture. 
A partir de ces installations et sculptures, les élèves devaient les réinvestir dans le champ pictural par une suite de petits formats ; de leur figuration, faire un "zoom" progressif vers une abstraction d'une macro zone.
Création, mise en situation et rectification ont permis de découvrir les capacités des élèves présents.
Côté dessin, les élèves  ont eu à composer trois petits objets de leur choix.  Le but ici était de travailler le dessin d'observation sur deux heures sur un format raisin ; un sujet classique mais efficace. Certaines réalisations étaient très audacieuses !

Le bilan : durant ces 3 journées intensives, les élèves ont pu constater l’importance non pas d’un carnet de croquis, mais de deux : l’un pour leur travail personnel, mais aussi un autre, contenant tout un travail de recherche sur les Arts.  

Malgré quelques lacunes constatées en Histoire de l’Art, les enseignants se disent très satisfaits des résultats et soulignent que les candidats étaient particulièrement motivés par l’entrée en école d’Art, venant parfois d’assez loin. Le jury note des présentations et des échanges intéressants.

Le travail effectué durant ces trois jours, les références données ainsi que les conseils avaient pour but de les aider à préparer au mieux les concours d’entrées chez eux, par leurs propres moyens et de combler certaines lacunes. Les élèves ont aussi pris conscience de l’importance d’être curieux et réactif.

Peut-être feront –ils partie, l’année prochaine, des  étudiants en première année sur les campus du  Havre et  de Rouen de l’ESADHaR !

 

 

Visuels : Florent Girard