Exposition ARTISTES EN RESIDENCE, Villa Calderon

 

 

// 21 novembre au 15 décembre 2016
// Vernissage le mardi 22 novembre à 18h00
// Galerie Temporaire, campus de Rouen de l'ESADHaR

 

Au cours de l'année 2016, la ville de Louviers a accueilli à la Villa Calderon trois jeunes artistes plasticiens récemment diplômés des écoles d'art de Normandie et de Grande Bretagne : Camille Audebert (diplômée esam Caen/Cherbourg), Katya Derksen  (diplômée Camberwell College of Arts  Grande Bretagne) et Mickaël Halley (diplômé ESADHaR).

Cette résidence d’artistes initiée par la ville de Louviers est soutenue par la Région de Normandie, la DRAC, le Département de l’Eure.

Pendant 4 mois, chacun des artistes a bénéficié d'un atelier, d'un hébergement et d'un financement pour pouvoir travailler dans les meilleures conditions.

Afin de faire connaître le travail réalisé pendant ces résidences, plusieurs expositions se tiendront au Musée de Louviers, à l'ESADHaR campus de Rouen et à l'ESAM Caen/Cherbourg.

Cette exposition sera également l'occasion d'inaugurer la galerie Temporaire du campus de l'ESADHaR de Rouen.

---------------------

  • Exposition du 21 novembre au 15 décembre 2016
  • Vernissage le mardi 22 novembre à 18h00
  • Galerie Temporaire de l'ESADHaR, 2 rue Guiseppe Verdi, Rouen
  • Entrée libre du lundi au vendredi de 09h00 à 20h00

EVENEMENT FACEBOOK

CARTON D'INVITATION

AFFICHE

---------------------

Camille Audebert
Née en 1991
Vit et travaille à Caen
Diplômée de l'esam Caen/Cherbourg

Je travaille avec des matériaux bruts, artificiels ou synthétiques, pour donner corps à des formes factices qui cohabitent avec d’autres plus  familières. Cette mixité entre formes inventées et objets usuels peut varier d’une intervention minimale, le dépôt d’une image dans l’espace, à l’élaboration plus sophistiquée d’une sculpture faite de matériaux hétérogènes. Je cherche à créer un langage où les formes, les couleurs et les corps essaient de trouver un arrangement entre eux. Défigurés, refigurés, les formes qui en résultent, très liées à la (re)présentation, d’apparences hybride, amorphe, polychrome, en cours de transformation, résonnent avec la sculpture et la peinture. J’adhère à la théâtralité que l’un et l’autre provoquent, allant même jusqu’à les mettre en scène, questionnant ainsi les enjeux de la représentation, du travestissement, du passage de soi à un autre soi, d’un corps sociologique et social.

---------------------

Katya Derksen
Née en 1993
Vit et travaille à Berlin
Diplômée du Camberwell College of Arts, Grande Bretagne

Mon travail porte sur l'espace architectural. Je m’intéresse à l’exploration de lignes de connexion dans un espace créé à partir de rayures en noir et blanc appliquées sur les murs et sur divers matériaux. J'étudie plusieurs dispositions pour visualiser les différentes façons dont les lignes peuvent être présentées dans l'espace. Mon travail est spécifique au site. J'utilise du ruban adhésif pour créer un dessin dont le contraste des lignes et des motifs en noir et blanc produit des effets optiques. La bande adhésive appliquée en lignes continues permet la transformation de la dynamique de l'espace en un espace énergétique. Cela peut créer un rythme pour le spectateur qui perturbe la possibilité de se concentrer sur un seul élément de l'oeuvre, étant entraîné dans plusieurs éléments en même temps. Je travaille avec une gamme de matériaux de diverses tailles pour créer différentes hauteurs et dimensions dans le travail. J’ai choisi de travailler avec du ruban adhésif en raison de son effet gras et linéaire, l’effet produit par l’ensemble des lignes qui recouvre la paroi et les matériaux offre une forte expérience visuelle et graphique. Dans mon travail, je cherche à interroger l'espace tant sur le plan esthétique que fonctionnel, mon intérêt réside dans le dessin.

---------------------

Mickaël Halley
Né en 1991
Vit et travaille à Rouen
Diplômé de l'ESADHaR

Ma pratique artistique s'axe principalement autour du dessin et de la peinture, cependant je travaille aussi ponctuellement avec le son, la vidéo ou la photographie. C'est un intérêt pour les formes du monde actuel qui est au centre de ma pratique.  Mon travail est de rendre une vision souvent éclatée ou dépouillée de ce qui nous entoure à partir de mon propre vécu, que ce soit des déplacements ou de la culture qui m'est propre. Ce travail débute avec une collection d'images, plus particulièrement des photographies prises avec mon téléphone chaque jour. Ces images servent de base autant pour les volumes que pour les dessins et bien qu'elles soient déjà elles-mêmes une représentation, elles deviennent mon point de contact avec la réalité. Chaque série de travaux que je réalise est indépendante. Cependant mon approche de l'espace et principalement l'espace d'exposition fait que je me suis tourné vers l'installation et ne cherche plus seulement à accrocher mes pièces mais plutôt les faire dialoguer entre elles et avec le lieu.

 

 

Visuel : Camille Audebert et Anastasia Gladkova