Une saison Graphique / RAPHAEL GARNIER

  • Exposition du 14 mai au 22 juin 2018
  • Galerie 65 de l'ESADHaR et Maison de l'étudiant, Le Havre
  • Jeudi 17 mai
    17h00 : conférence / Maison de l'étudiant, Le Havre
    18h00 : vernissage / Maison de l'étudiant, Le Havre
    18h30 : performance / ESADHaR, Le Havre
    Evènement Facebook

BIOGRAPHIE

Jeune graphiste, Raphaël Garnier est à la recherche permanente d’une forme d’émerveillement. Il investit des domaines variés comme le graphisme,
l’illustration, l’édition, le design textile ou la sculpture. Il invente des formes, constamment en TRANS-formation. Cet ADN graphique, il le juxtapose, le dupliqueet l’entremêle à l’infini en un art savant du bricolage. Il aime bidouiller et inventerun monde avec trois fois rien. Il a conçu la série de petits films Art’bracadabra pour le Centre Pompidou pour les enfants, qui fait découvrir les fondamentaux de l’art de manière ludique à travers un langage organique et onirique. Rêveur, Raphaël Garnier cherche à ré-enchanter le monde, grâce à la magie de la création qui vient nourrir l’imagination de chacun.

APPROCHE
Pour Une Saison Graphique 2018, Raphaël propose d’investir la Galerie 65 et la Maison de l’Étudiant et de construire son exposition avec les étudiants de l’école d’Art. Son point de départ est un conte fantastique qu’il a écrit et ce conte deviendra le prétexte pour développer une grammaire graphique autour de personnages qui vont générer d’autres formes et des typographies. Cet ensemble se déploiera au fur et à mesure de la résidence du graphiste et de sa collaboration avec les étudiants sur des affiches, des papiers peints, des costumes, des films d’animations, des éditions… Son conte, entre arts vivants et arts graphiques, viendra raviver l’idée/l’ambition d’une oeuvre (graphique) totale.
Raphaël Garnier a choisi d’associer à ce projet, le graphiste, critique, bibliophile Alex Balgiu. Ensemble, ils fouillent les registres de la transe, de le l’incantation, les répertoires ésotériques et ceux de la poésie visuelle. De façon poétique et décalée, ils mettront en
place avec les étudiants des facéties éditoriales, où les repères sont constamment chahutés. Du conte, d’une confrontation avec de multiples livres naissent d’autres êtres troublants, comme Lucien Balgiu.

http://www.raphaelgarnier.com/

 

  • Galerie 65 de l'ESADHaR
    65 rue Démidoff / 76600 Le Havre
    Entrée libre du lundi au samedi de 14h00 à 18h00
  • Maison de l'étudiant
    50 rue Jean-Jacques Rousseau / 76600 Le Havre
    Entrée libre du lundi au vendredi de 09h00 à 18h00